La prévention de l'abandon scolaire, c’est notre priorité!

Découvrez
nos programmes
Découvrez
nos outils

21e édition du Casino Pro-Jeune-Est

Samedi 23 février 2019
Grande salle de bal de l'Hôtel Rimouski

 Le Casino est la plus importante activité de financement de l'organisme. Devenez partenaire de l'évènement, faites un don ou procédez à l'achat de billets immédiatement en complétant notre fiche-réponse. Pour plus d'informations : 418-724-3516 poste 2421

En savoir plus

Les trois livres abordent chacun un thème différent comme en témoigne les titres : Pour que le courant passe de l’adulte à l’enfant; Pour que le cerveau s’allume; Pour être maître de soi et maître chez soi. Pour piquer votre curiosité et votre intérêt, voici des extraits de chaque volume.

« L’ATTITUDE EXASPÉRANTE DE L’ENFANT

Quand l’attitude de l’enfant contrarie, exaspère ou attriste, nous cherchons à supprimer le comportement. Cependant, c’est peine perdue. Et même si le comportement disparaît (sous l’effet de la peur), un autre s’y substituera, symptôme du même besoin non satisfait. Le comportement de l’enfant est une recherche de satisfaction de ses besoins : nous devons nous exercer à décoder ce message. » (p. 98, Brancher la relation Tome I, Pour que le courant passe de l’adulte à l’enfant, de l’enfant à l’adulte.

« LA SONNERIE DU TÉLÉPHONE

Lorsque nous entendons la sonnerie du téléphone, nous avons développé le réflexe de décrocher le combiné ou de vérifier de qui vient l’appel, d’écouter, d’entendre, de recevoir le message pour être en contact avec la personne qui nous signale son intérêt à communiquer avec nous.  L’enfant a, quant à lui, plusieurs types de sonnerie d’appel à la relation, comme la colère, la tristesse, la peine, la joie. Les émotions des enfants sont des sonneries d’appel qui demandent que nous décrochions pour écouter, entendre, recevoir, accueillir l’information. Lorsque nous sommes de retour à la maison, nous vérifions si nous avons reçu des appels et nous enclenchons le processus pour vider le répondeur ou la boîte vocale afin de laisser de la place pour de nouveaux messages. Après avoir vécu toute la journée en notre absence, les enfants ont emmagasiné des informations qui sont des me4ssages enregistrées pour nous. » (p.31, Brancher la relation Tome II, Pour que le cerveau s’allume.)

 « LA TÂCHE, UN RAPPEL

N’importe quelle tâche d’apprentissage affecte l’un des trois domaines psychologiques suivants : le cognitif, la psychomotricité et l’affectif. […]   

M X CT X CR = E

La motivation (C) = la volonté de réussir = l’énergie nécessaire à la réussite.

Les compétences techniques (CT) = faire la part des choses entre désirs, valeurs et besoins. Ajuster le style d’autorité et communiquer de façon empathique.

Les compétences relationnelles (CR) = habilités émotionnelles, habiletés comportementales e habiletés communicationnelles.

Efficience (E) = La mesure de son efficacité personnelle et professionnelle.» (p.108-109 et 115, Brancher la relation Tome III, Pour être maître de soi et maître chez soi.)

 

POUR PROFITER DE CETTE OFFRE EXCLUSIVE, CONTACTEZ-NOUS AU 418 724-3516, POSTE 2421.

Toutes les nouvelles

Tu veux faire une différence?

Nous recherchons des tuteurs d'espoir pour soutenir des élèves de niveaux primaire et secondaire dans leur parcours scolaire et social. L'approche utilisèe met l'accent sur la relation de confiance entre l'aidant et l'aidé, favorisant ainsi le respect et l'entraide, ce qui facilite l'apprentissage et la réalisation de soi.

Oui! Je veux devenir tuteur d'espoir

Les sensations de liberté et de bien-être que me procurent les ateliers de gestion du stress sont uniques: de simples mouvements éveillent en moi une énergie apaisante et réconfortante. L'esprit tranquille, le calme à l'intérieur de moi, je me laisse guider, je suis dans le moment présent.

Stéphanie

J'aime venir jouer et me faire aider dans mes devoirs. J'aime les activités organisées (Halloween, Noël, etc.). Je me trouve meilleure à l'école depuis que je viens à Pro-Jeune-Est. J'aime les activités variées et de rencontrer de nouveaux amis et ma tutrice. 

-Jeune participante au SAPPEP

La relation entre jeunes du primaire et jeunes du secondaire est une très bonne idée.  Cela permet aux jeunes d’être valorisés dans ce qu’ils font et de leur apprendre de nouveaux moyens pour réussir à l’école.  C’est un projet parfait pour développer l’autonomie de l’enfant, augmenter sa confiance en soi et  le motiver tout en l’amusant. 

Parents d'apprentis-tuteurs